1. Enregistrer au format PDF
  2. Version imprimable de cet article
Accueil du site > N°02 > OEIL-OCÉAN
ANNE SARAH LE MEUR

OEIL-OCÉAN

un art du retrait, du secret, de l’intime
click to download

Entretien réalisé en décembre 2005 au domicile de Anne Sarah Le Meur au cours d’une conversation centrée sur "Oeil-Océan".

Anne Sarah Le Meur est peintre. Cela veut dire qu’elle travaille avec de la lumière et des couleurs.
Il se trouve qu’elle utilise - par défaut, dit-elle - des ordinateurs et des logiciels qu’elle détourne pour son propre usage et au service de ses propres visions.
Les peintures de Anne Sarah Le Meur sont visibles sur écrans, petits ou très grands (mais très grands c’est beaucoup mieux).


Le visiteur est convié à prendre son temps, à ralentir. Ce qui est attendu de lui c’est une vraie disponibilité tranquille et la possibilité qu’il laisse son regard se déplier dans les mouvements des transformations continues de l’image.
Et ce qui se produit alors pour le regardeur patient c’est le surgissement, continu lui aussi, d’évocations et de reminiscences que l’on croyait disparues à jamais.
Comme un miroir magique qui aurait le don de savoir déjà, et avant nous-mêmes, qui nous sommes et à quoi nous employons nos rêves.
Quand les oeuvres ne sont pas des téléscopages géants qui dissolvent les crasses culturelles laborieusement entassées les unes sur les autres elles ne devraient rester que des provocations muettes, des drames justes suggérés, des invitations à entrer dans la connaissance du monde par les chemins de la discrétion et de la retenue.
C’est la seconde voie qu’a choisie Anne Sarah Le Meur.
Il n’est pas sûr d’ailleurs que ces deux formes de radicalité soient étrangères l’une à l’autre.

(OEIL-OCEAN : Coproductions : LeCube - Art3000, Espace de création numérique de la Ville d’Issy-Les-Moulineaux, et Interface-Z)

 

ANNE SARAH LE MEUR

RESTEZ EN CONTACT

SYNDICATION