1. Enregistrer au format PDF
  2. Version imprimable de cet article
Accueil du site > N°03 > CE QUE SERONT LES TECHNOLOGIES DANS 10 ANS
O R S O N - M E - M A N Q U E

CE QUE SERONT LES TECHNOLOGIES DANS 10 ANS

1 // ORSON WELLES ET LA GUERRE DES MONDES

(SOURCE)

"Le 30 octobre 1938, à la veille de la fête d’Halloween, Orson WELLES et la troupe du Mercury Theater vont faire trembler l’Amérique avec une adaptation radiophonique du roman d’H.G. WELLS. Leur interprétation, l’utilisation de témoignages fictifs et de bulletins d’information plus vrais que nature donnait à l’oeuvre une telle réalité que beaucoup d’auditeurs ont véritablement crû qu’une invasion martienne avait commencé ! Vers 20H, l’émission d’Orson WELLES commence et se présente, sans mystère, comme une adaptation radiophonique du roman d’H.G. WELLS, "La Guerre des Mondes". Mais la majorité des auditeurs n’entend pas cet avertissement en début d’émission, parce qu’au même moment ils écoutent la fin d’un show très populaire à l’époque, celui du ventriloque Edgar BERGEN et de sa marionnette, sur une autre station. A 20H12, lorsque l’émission du ventriloque prend fin, des milliers d’auditeurs basculent sur CBS, la station de WELLES et de la troupe du Mercury Theater. Ils ont droit à quelques secondes de musique quand soudain :

"Mesdames et Messieurs, nous interrompons notre programme de musique dansante pour vous communiquer une information des Nouvelles radio intercontinentales. A huit heures moins vingt, heure du centre, le professeur FARRELL, de l’observatoire Mont Jennings de Chicago dans l’Illinois, signale avoir observé plusieurs explosions de gaz incandescents, survenant à intervalles réguliers, sur la planète Mars…"

Un reporter baptisé Carl PHILIPS, décrit ensuite, en direct de l’observatoire de Princeton, puis de Grovers Mill, dans le New-Jersey, la chute mystérieuse d’un météorite et la venue d’extra-terrestres belliqueux qui détruisent tout sur leur passage !

"Attendez ! Il se passe quelque chose ! [ Sifflement suivi d’un ronflement d’intensité croissante ] Une forme bossue s’élève du cratère. Je distingue un rayon de lumière contre un miroir. Qu’est-ce que c’est ? Un jet de flammes jaillit de ce miroir et happe les gens situés au premier rang. Il les touche à la tête ! Seigneur, ils prennent feu ! [ Cris d’horreurs ] Maintenant c’est le champ tout entier qui prend feu… [ Explosions] Les arbres… les granges… les réservoires d’essence des voitures… tout devient la proie des flammes. Elles viennent par ici. Elles sont à environ vingt mètres… sur ma droite. [ Bruit de micro… puis silence radio ]"

Interprété par des comédiens, et bruités de façon sommaire mais efficace, le faux reportage passe pour beaucoup d’auditeurs pour un vrai direct. Dès 20H30, le directeur des programmes de CBS, Davidson TAYLOR, apprend que la panique à saisi des milliers de personnes : il y aurait des morts, des suicides et des dégâts considérables ! Ordre est donné de stopper l’émission et de démentir l’information d’une invasion extra-terrestre.

L’émission était conçue en deux parties, et la première touchait à sa fin. Après avoir soigneusement dénoncé le malentendu à l’antenne, l’animateur lança la deuxième partie, qui fut donc diffusée dans le calme retrouvé. Mais la panique et ses conséquences avaient été telles qu’Orson WELLES et son équipe furent interrogés par la police, tandis que l’affaire faisait la une des journaux du lendemain. Lorsque la tension fut tout a fait retombée, il fallut bien reconnaître que la peur des Martiens n’avait pas été aussi violente qu’on le pensait : il n’y a pas eu, comme on le craignait, de victime ni de suicide dans la soirée du 30 octobre 1938. En revanche, en réparation des dégâts matériels, des blessures et d’autres préjudices, CBS dut verser un million de $ de dommages et intérêts. Et l’émission de radio d’Orson WELLES resta comme l’une des premières démonstrations par l’absurde du pouvoir de manipulation des médias [même si, comme on l’a dit, la tromperie était totalement involontaire].

Malgré les démentis publiés dans les journaux, les jours suivants l’émission, certains Américains restèrent persuadés que les Martiens avaient réellement débarqués parmi nous…"

2 // CE QUE SERONT LES TECHNOLOGIES DANS 10 ANS

Tous ceux qui sont supposés avoir des choses à dire sur l’art et les technologies feraient bien de lire et de méditer dare-dare le rapport édité par la Fing et l’Irepp intitulé : "Où vont les technologies de l’information et de la communication à l’horizon 2010-2015 ?". Gratuit et disponible en ligne ce rapport détaille sans passion et sans effets de manche ce qui s’étudie et s’expérimente aujourd’hui dans les laboratoires et qui façonnera le quotidien des Hommes dans moins de 10 ans.

3 // MAIS QUE FONT LES "ARTISTES" BORDEL ?

Quel lien entre ces deux "informations" ?

Orson Welles, sans malice, dévoile la puissance hypnotique de la radio en créant un tremblement de terre continental.

Dans un temps, le nôtre, où l’ensemble des fondamentaux sur lesquels repose encore notre civilisation vacille avec un bel entrain, les artistes, dans leur grande majorité, en sont encore à rechercher la notoriété en décorant l’univers et en divertissant le monde.

Il m’est parfois arrivé d’évoquer ces questions dans des manifestations publiques ont l’on s’interrogait bravement sur le destin des "arts numériques" et les splendeurs de notre monde.

Dans ces circonstances, il se trouve TOUJOURS quelqu’un pour me dénoncer comme défaitiste, en proie au désenchantement et à l’amertume, j’en passe et des plus désopilantes.

Mais ce qui est vrai, vraiment vrai, c’est que Orson Welles me manque…