1. Enregistrer au format PDF
  2. Version imprimable de cet article
Accueil du site > N°03 > DROITS DE L’HOMME
A B O L I T I O N

DROITS DE L'HOMME

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables ne constitue plus désormais le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme conduisent à des actes de barbarie dans l’indifférence générale depuis que la conscience de l’humanité et l’avènement d’un monde où les êtres humains ne sont réellement libres de se parler et de se croire, que dans la mesure où ils acclament la marchandise en tant que la plus haute aspiration de l’homme.

Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient au service de cette marchandise, pour que la marchandise ne soit pas contrainte, en suprême recours, à la révolte contre l’homme, ses passions improductives et ses vaines utopies.

Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations organiques et fusionnelles entre Vendeurs et Acheteurs.

Considérant que Tous et Chacun proclament désormais leur foi dans l’économie, dans la dignité et la valeur de la Marchandise, qu’elle soit réelle ou virtuelle, dans l’égalité des droits des produits et des services, et qu’ils se déclarent résolus à favoriser la rentabilité immédiate et à instaurer les conditions de rentabilisation encore plus grande y compris quand il s’agit du commerce des êtres humains, de leurs organes et de leurs gènes.

Considérant que Tous et Chacun sont engagés à assurer le respect universel et effectif des marchandises et de leur déploiement universel.

Considérant que Tous et Chacun peuvent sans délibérations ni préavis être sujets à toute mesure permettant d’assurer la traçabilité intégrale des faits, gestes, pensées et émotions.

Considérant que Tous et Chacun sont engagés envers la Marchandise dans laquelle le libre et plein développement de leur personnalité est seul présumé possible.

Considérant que Tous et Chacun sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation est concerné par la grande Allégeance aux Marchandises.

Considérant que tous les êtres humains naissent libres de produire et de consommer et qu’ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de compétition, de domination, de contrôle et de surveillance.

Considérant qu’il n’est plus nécessaire d’établir aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté pourvu qu’il adhère sans réserve ni doute à la Marchandise.

Nous déclarons par la présente l’abolition pour cause d’obsolescence définitive de toutes les Déclarations Universelles des Droits de l’Homme.