Le vinaigre d’alcool dans la pratique culinaire de l’Islam

Le vinaigre d'alcool dans la pratique culinaire de l'Islam

Le vinaigre d’alcool a de nombreuses utilités en cuisine. Étant incolore, ce dernier peut notamment servir pour la préparation de sauces pour les viandes, mais également de conserves de légumes ou de fruits, ainsi que pour les marinades. Certaines personnes utilisent également le vinaigre d’alcool pour nettoyer efficacement les légumes crus avant leur préparation. Toutefois, dans l’islam, son utilisation est controversée. Il convient alors d’éclairer ce sujet, afin de savoir, si oui, ou non, son utilisation est possible dans la cuisine.

Le vinaigre d’alcool en cuisine

Nous connaissons tous le vinaigre d’alcool, ce produit transparent comme de l’eau, mais savons-nous réellement ce qu’il représente et comment il est fabriqué ? Ces questions en suspens provoquent de nombreux doutes et réactions quant à son utilisation en cuisine, et particulièrement pour les personnes ayant l’islam comme religion.

A voir aussi : Détapissage : comment décoller du papier peint facilement (et efficacemen)

Le vinaigre d’alcool et son utilisation en cuisine

Sachez que le vinaigre d’alcool fait partie des produits parfaitement comestibles. Il est d’ailleurs utilisé dans de nombreux plats, et ce, chaque siècle depuis sa création. Possédant un taux d’acidité inférieur à 10%, ce produit sera sans danger, et on lui confère même plusieurs vertus. Il permet notamment de faciliter la digestion, ou encore de réguler le taux de cholestérol d’une personne.

Le vinaigre d’alcool de vin ou de cidre est très apprécié en cuisine, et particulièrement pour la réalisation d’assaisonnements en tout genre, pour les plats ou les salades.

A découvrir également : Comment choisir le poêle ou la cheminée idéale pour votre maison

Toutefois, chez les musulmans, son utilisation est souvent controversée. Comprendre son système de fabrication pourra alors aider pour répondre à certaines inquiétudes.

La fabrication du vinaigre d’alcool

Dans un premier temps, il est important de savoir que le vinaigre d’alcool ne contient pas d’alcool. Certes, nous pouvons trouver un pourcentage sur la bouteille, indiquant un certain taux, toutefois, ce dernier ne présente pas le taux d’alcool. En effet, ce pourcentage présent vient présenter la mesure d’acidité. De la sorte, dans un vinaigre de vin, par exemple, nous pouvons trouver entre 6 et 7% de taux d’acidité, dans un vinaigre de cidre, le taux sera à environ 5%.

Ainsi, le vinaigre est créé par acidification de l’alcool de betterave, généralement. Mais, cela peut aussi être du maïs. L’éthanol se transforme alors en acide acétique. Cela pose donc la question de savoir si cet ingrédient est halal ou non, donc autorisé à la consommation, chez les musulmans.

Le vinaigre de vin, quant à lui, provient initialement de jus de raisin. Ce dernier, après fermentation, deviendra du vin. Il faut savoir que le vin, étant de l’alcool, est impropre à la consommation dans l’islam, mais il fermentera à nouveau et deviendra, de fait, du vinaigre.

Le vinaigre d'alcool dans la pratique culinaire de l'Islam

La question controversée de l’utilisation du vinaigre d’alcool dans l’islam

Dans l’islam, il convient de cuisiner et de manger des plats halal pour prouver sa foi. C’est la raison pour laquelle les questions autour de l’utilisation du vinaigre dans les plats, pour la préparation de la viande ou d’autres produits, fait encore débat.

Le vinaigre d’alcool : une utilisation licite

Selon un premier point de vue, l’utilisation de vinaigre d’alcool, blanc, de vin ou de cidre, pour les plats en islam est licite. En effet, au vu de son processus de fabrication, l’alcool est transformé en acide acétique, et donc ne fait plus partie des ingrédients.

Ainsi, d’après certains, sa consommation est parfaitement autorisée, car les causes potentielles d’un enivrement sont éliminées. Il faut savoir que chez les musulmans, le fait d’être ivre est interdit : cela affecte en effet le discernement. Ainsi, le processus de fabrication éliminant ce risque, son utilisation en cuisine est autorisé, pour, par exemple :

  • Préparer des sauces pour la viande
  • Nettoyer des produits alimentaires comme les fruits et les légumes
  • Réaliser des assaisonnements

Ainsi, bien qu’étant passé par l’étape d’alcool lors de son processus de création, cela ne le rend pas illicite à la consommation, il sera donc halal.

Le vinaigre d’alcool : une utilisation illicite

Bien que son utilisation soit appréciée dans de nombreuses recettes, comme pour la viande ou les plats en sauce, certains le voient comme un produit interdit, donc, qui n’est pas halal.

En effet, pour certains, si c’est l’homme qui est à l’origine de la création du vinaigre, en ayant agi de sorte que le vin se transforme, alors ce produit ne devient pas halal. Au même titre que le porc, ce dernier sera alors interdit à la consommation. Les croyances peuvent donc affecter la consommation de ce produit.

ARTICLES LIÉS