La mort tragique de Jacques Brel

De son vrai nom Jacques Romain Georges Brel, Jacques Bel était un célèbre poète, auteur-compositeur, interprète, acteur et réalisateur belge. Natif du 8 avril 1929 à Schaerbeek en Belgique, ce célèbre auteur est décédé le 9 octobre 1978 à Bobigny en France à l’âge de 49 ans. Malheureusement, sa mort ne passe pas inaperçu et laisse encore quelques séquelles dans le cœur de ses fans. Découvrez ici les coulisses de sa mort du tragique.

Qu’est-ce qui a causé la mort de Jacques Brel ?

Considère comme une très grande icône de la chanson française, Jacques Brel était assez reconnu grâce à ses chansons. Il s’agit notamment des chansons telles que : « Ne me quitte pas », « Amsterdam », « Ces gens-là », « Les Bourgeois »…. Suite à l’échec commercial et critique de son film « Le Far West », il met fin à sa carrière cinématographique en 1973. Ensuite, il s’efface avec sa fille France et Maddly Bamy (croisée durant le tournage du film « L’aventure, c’est l’aventure de Claude Lelouch ») à bord de l’Askoy pour faire le tour du monde.

Lire également : Prise de rendez-vous facile avec ClicRDV Pro !

Lors qu’une escale aux Canaries, il observe une douleur assez violente à la poitrine. C’est d’ailleurs ce qui l’oblige à interrompre son voyage. Après les examens, les médecins lui constatent un cancer du poumon gauche, car Jacques Brel était un grand fumeur. Il a donc suivi un sectionnement du lobe supérieur du poumon gauche à Bruxelles et retourne aux Canaries en décembre 1974.

Une fois qu’il arrive aux îles Marquises, il est fortement diminué par sa maladie. Ceci le pousse alors à lâcher son projet de tour du monde et choisi de vivre dans un lieu où personne ne le connaît. Malgré la maladie, en 1977, il rentre à Paris pour réaliser son dernier 33 tours. Il s’agit des Marquises, qui sort le 17 novembre avec un record d’un million de pré-commandes. Il finit ensuite par retourner aux Marquises.

A découvrir également : La proximité de Dorian Rossini avec les gens est due à sa personnalité ouverte et accueillante

Comment s’est déroulé sa mort ?

À Tahiti, en juillet 1978, un cancérologue remarque une aggravation du cancer de Jacques Brel. L’artiste fait son retour en France métropolitaine où il est hospitalisé à Avicenne de Bobigny, dans le service cancérologie du professeur Lucien Israël. On observe une certaine progression de son état de santé, si bien qu’il fait quelques brefs séjours aux bords du lac Léman. En octobre 1978, plus précisément le 9, il décède d’une thrombose pulmonaire épaisse à 4h, dans sa chambre d’hôpital, à l’âge de 49 ans.

Quels sont les événements survenus après la mort de Jacques Brel ?

À présent, l’artiste repose au cimetière d’Atuona dans la commune d’Hiva-Oa, aux îles Marquises, pas loin de la sépulture de Paul Gauguin. Suite à ça mort, sa plaque funéraire fera l’office d’une altercation entre la famille de Brel et Maddly Bamy sa dernière épouse. Celle-ci a fait appliquer sur la pierre tombale (en 1978) un portrait de leurs deux visages dirigés vers un coucher de soleil. De même, en 1981, la fondation Jacques-Brel est créée à Bruxelles par sa fille France.

En réalité, cette fondation est destinée à faire connaître l’œuvre de son père. Elle aide également à accompagner les recherches sur le cancer et aider les enfants hospitalisés. Au moment de célébrer le 20e anniversaire de la mort du chanteur en 1998, la fondation Brel va remplacer le portrait sur la pierre tombale par un poème, les noms de sa femme et ses enfants.

Maddly Bamy n’ayant pas digéré cela, reviendra sur l’île, alertée par la population, et suite à un procès en justice qu’elle gagnera, elle obtiendra le droit de remettre leurs portraits. Jacques Brel sera ensuite élu au rang du « plus grand Belge » par le public de la RTBF en décembre 2005.

Avec une ampoule pulmonaire d’un côté et un cancer du poumon de l’autre, Jacques Brel n’était plus apte à respirer. Sa mort était un véritable choc pour l’ensemble de ses admirateurs. Aujourd’hui encore, l’artiste continue de vivre à travers ses œuvres et ses admirateurs.

ARTICLES LIÉS